Andersen

Hans Christian Andersen (2 avril 1805 à Odense, Danemark – 4 août 1875 à Rolighed, Frederiksberg, Copenhague) est un romancier, dramaturge, conteur et poète danois, célèbre pour ses nouvelles et ses « contes de fées ».

Longtemps ignoré ou tourné en dérision dans son pays, où l’on a raillé son égocentrisme, il n’est reconnu tout d’abord qu’à l’étranger : en Angleterre où il rencontre Charles Dickens et où il devient le lion de la saison, en Allemagne où il se lie avec Chamisso, en France où il se lie avec Heinrich Heine, Honoré de Balzac et Alphonse de Lamartine chez Virginie Ancelot. Ses nombreux voyages (Constantinople, Rome, Suisse, Espagne) lui inspirent des récits qui constituent la meilleure partie de son œuvre, après les contes. Mais ses compatriotes lui reprochent justement de parcourir le monde uniquement pour y trouver la célébrité, et ses récits sont mieux accueillis en Allemagne où le roi lui décerne l’ordre de l’Aigle rouge en 1846 et dans tous les autres pays d’Europe. Andersen a un talent particulier pour se faire des amis à l’étranger, ce qu’aucun autre écrivain scandinave ne réussit à faire. Alexandre Dumas l’appelle « le bon, l’aimable poète danois ».

Bien que ses romans et pièces de théâtres n’aient pas connu le succès qu’il souhaitait, Andersen a tout de même été fêté de son vivant et reconnu dans son pays. Ceci surtout grâce à ses contes traduits et appréciés dans le monde entier, mais aussi grâce à sa personnalité étrange et attachante.

Alexandre Dumas

Alexandre Dumas (dit aussi Alexandre Dumas père) est un écrivain français né le 24 juillet 1802 à Villers-Cotterêts (Aisne) et mort le 5 décembre 1870 à Puys, près de Dieppe (Seine-Maritime). La paternité de certaines de ses œuvres lui est contestée.Description de cette image, également commentée ci-après Dumas fut ainsi soupçonné par plusieurs critiques de son époque d’avoir eu recours à des nègres littéraires, notamment Auguste Maquet. Toutefois les recherches contemporaines ont montré que Dumas avait mis en place une coopération avec ce dernier : Dumas s’occupait de choisir le thème général et modifiait les ébauches de Maquet pour les rendre plus dynamiques. On ne peut donc lui nier la paternité de son œuvre, même s’il a été aidé.

Les frère Grimm

Les frères Grimm: Jacob Ludwig Karl Grimm (né le 4 janvier 1785 à Hanau en Hesse-Cassel et mort le 20 septembre 1863 à Berlin en Prusse) est une importante figure littéraire, conteur, linguiste, philologue allemand, connu pour avoir rassemblé des contes européens avec son frère Wilhelm et contribué à la rédaction du Deutsches Wörterbuch. Son travail lui a valu une reconnaissance de ses pairs en tant que figure importante de la littérature allemande, notamment en appliquant la méthode historique aux travaux littéraires

Wilhelm Carl Grimm (né le 24 février 1786 à Hanau en Hesse-Cassel et mort le 16 décembre 1859 à Berlin en Prusse) est un conteur, linguiste, philologue allemand, connu pour avoir rassemblé des contes européens avec son frère Jacob et contribué à la rédaction du Deutsches Wörterbuch.Wilhelm Grimm naquit en 1786 dans une famille protestante allemande, ses parents Philip et Dorothea, eurent neuf enfants, dont six survécurent. Wilhelm et son frère Jacob étaient les aînés. Son père meurt à l’âge de 45 ans et sa mère l’envoie avec Jacob auprès de leur tante à Cassel. Wilhelm et son frère étudient le droit à l’université de Marbourg. Un de leurs professeurs, Friedrich Carl von Savigny, leur ouvre sa bibliothèque privée et leur fait découvrir les auteurs romantiques.

Pierre Dubois

Pierre Dubois, né le 19 juillet 1945 à Charleville-Mézières, est un auteur, scénariste de bande dessinée, écrivain, conteur et conférencier français à l’origine du regain d’intérêt pour les fées et le petit peuple en France. Passionné très tôt par la féerie et les contes, il devient illustrateur après de courtes études aux beaux-arts, puis rassemble des légendes locales qu’il restitue dans des chroniques à la radio et à la télévision durant plus de trente ans, ce qui lance sa carrière et rend sa passion publique. Il est l’inventeur de l’elficologie, ou « étude du petit peuple », comme d’un équivalent à l’étude des « fairies », bien qu’il s’agisse à l’origine d’une simple blague de sa part. Son premier album de bande dessinée en tant que scénariste est publié en 1986 et ne connaît qu’un succès d’estime. Depuis, il en sort un chaque année et continue à intervenir régulièrement à la télévision ainsi que dans des conférences, toujours dans l’univers des contes, du rêve et des légendes liées au petit peuple, qui sont devenus ses spécialités.

C’est en grande partie grâce à ses encyclopédies des fées, des lutins et des elfes, résultats d’une vingtaine d’années de recherches et parues dans les années 1990, que Pierre Dubois gagne sa reconnaissance internationale de spécialiste français pour ce qui touche à la féerie

Madame D’Aulnoy

 

Elle naquit en 1650 à Barneville-la-Bertran près d’Honfleur dans une famille de noblesse normande. Le 6 mars 1666, âgée tout juste de seize ans, elle fut forcée de se marier à Saint-Gervais à Paris avec François de la Motte, baron d’Aulnoy. Ce valet de pied du duc de Vendôme avait environ quarante-six ans et était endetté. Ils eurent cinq enfants et leur mariage ne fut pas heureux. Les époux ne s’aimèrent jamais.

  • Femme « d’esprit » et scandaleuse, elle est l’un des auteurs à l’origine du genre écrit du conte merveilleux au sein duquel, à la différence d’auteurs comme Charles Perrault, qui travaillaient dans le sens d’un polissage, elle a insufflé un esprit subversif en usant d’allégories et de satires.
  • Son travail littéraire est souvent rapproché de celui de Jean de La Fontaine pour sa critique masquée de la cour et de la société française du XVIIe siècle.

 

Charles Perrault

Description de cette image, également commentée ci-aprèsCharles Perrault, né le 12 janvier 1628 à Paris où il est mort le 16 mai 1703, est un homme de lettres français, célèbre pour ses Contes de ma mère l’Oye. Auteur de textes religieux, chef de file des Modernes dans la Querelle des Anciens et des Modernes, Charles Perrault est l’un des grands auteurs du XVIIe siècle. L’essentiel de son travail consiste en la collecte et la retranscription de contes issus de la tradition orale française. Il est l’un des formalisateurs du genre littéraire écrit du conte merveilleux.